Pourquoi les constructeurs ne le font pas ?

Ils ont pourtant un gros intérêt commercial à diminuer les consommations. Alors pourquoi ne s’intéressent-ils pas à la préparation du carburant ?
Parce que ce n’est pas leur périmètre technique : l’élaboration du carburant relève des compétences exclusivestableaubord des pétroliers.
A chacun son métier : le constructeur automobile se borne à utiliser au mieux le carburant fourni par les pétroliers. La notion de prérimètre technique est délimitée par le législateur : à chacun ses normes, son métier et ses responsabilités.
La preuve ? Le cahier des charges que le constructeur signe avec l’Utac lui interdit toute modification du carburant. Le véhicule doit être amené réservoir vide pour établir les consommations et pollution, à partir du carburant normalisé fourni par l’Institut Français du Pétrole.
La polarisation des fluides agit sur le carburant et non sur le moteur. Dans la mesure où la modification du carburant est interdite par le protocole de mesure officiel les constructeurs ne peuvent pas l’utiliser. Certes les meilleurs systèmes ne rajoutent rien et n’enlèvent rien dans le carburant : il n’y a donc pas de modification de formulation. Mais il y a une modification électrique qui a des conséquences sur la disposition des molécules.
Le phénomène – et la solution- sont bien connus des pétroliers : sur le Pipeline qui relie Fos sur Mer (13) au dépôt pétrolier de Puget sur Argens (83), il y a une station de décharge de l’électricité statique tous les 4 kilomètres. Un des chargés d’exploitation témoigne que si deux stations à la suite tombent en panne, le carburant se bloque : sa viscosité est trop élevée.
Mais les pétroliers ne peuvent pas améliorer votre carburant qui se charge en permanence d’éléctricité statique en tournant dans votre circuit d’injection : s’ils vous livraient du carburant neutre votre circuit d’injection le dégraderait en quelques instants. Et comme les constructeurs n’ont pas le droit de le faire, il ne reste que vous…
La seule solution consiste à résoudre ce problème à la demande, devant la pompe d’injection et après les filtres à carburant. Le cycle de charge/décharge s’opère alors sans fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *