Archives pour la catégorie FAQ

Quelles sont les compatibilités entre préparations moteurs et préparation carburants ?

Le chip-tuning ou chiptuning (littéralement « modification par puce électronique ») est la technique qui permet d’augmenter de façon électronique les performances d’un moteur à explosion.

Sur la plupart des voitures ou des motos modernes les moteurs sont gérés par une unité de contrôle électronique (Electronic Control Unit ou ECU). L’ECU gère de façon continue la quantité de carburant injectée, la pression du turbo, et les temps d’allumage. Grâce au chiptuning il est possible d’optimiser un certain nombre de paramètres qui définit le système de gestion moteur.
Réglage de l’allumage [modifier]
Afin d’extraire autant d’énergie que possible de chaque litre de carburant, le moment de l’allumage doit être en permanence modifié en fonction du nombre de tours du moteur, de la charge du moteur, de la température et d’autres paramètres notamment. L’appareil de régulation calcule et modifie en permanence le moment d’allumage.

La préparation de carburant est COMPATIBLE avec toutes les préparations moteurs mécaniques ou électroniques. Les effets s’AJOUTENT.

En effet le FludeTuning fournit au moteur des fluides plus énergétiques et son principe est totalement différent des préparations mécaniques ou électroniques habituelles. Qu’un moteur soit stock à 90cv ou préparé à 110 cv, préparer ses fluides ajoutera dans les deux cas 10 à 20% de puissance et de couple.

 

Réglage de la détonation

Sur les moteurs économiques modernes, on s’efforce d’atteindre un rapport de compression aussi élevé que possible afin d’obtenir un couple aussi important que possible tout en limitant au maximum la consommation de carburant. Les rapports de compression élevés augmentent les risques d’inflammation spontanée non contrôlée qui peut entraîner une combustion bruyante. Cela est associé à une augmentation extrême de la température et de la pression au niveau du moteur qui risque d’être gravement détérioré. Afin d’éviter de tels phénomènes tout en conservant un rapport de compression aussi élevé que possible, un ou plusieurs capteurs de détonation ou de cliquetis sont installés au niveau du bloc-moteur qui perçoit ce phénomène comme des oscillations à très haute fréquence. L’appareil de régulation du moteur réagit alors en retardant le moment d’allumage.

 Injection du carburant

Selon les signaux des capteurs qui mesurent la quantité (d’oxygène) d’air aspiré, le nombre de tours du moteur et la charge du moteur (position de la commande d’accélération) et quelques paramètres de correction, le système électronique détermine le moment et la durée d’injection les plus adaptés.

 Réglage de l’oxygène

Le capteur d’oxygène mesure la quantité d’oxygène restant dans les gaz d’échappement. Selon les valeurs mesurées, une certaine quantité de carburant est injectée dans la quantité d’air (quantité d’oxygène) aspirée par le moteur. La quantité de carburant injecté est déterminée de telle manière que la quantité d’oxygène restant dans les gaz d’échappement est suffisante pour permettre l’oxydation des éléments non combustibles dans le catalyseur et la réduction (extraction de l’oxygène) des oxydes d’azote présents dans les gaz d’échappement. Les oxydes d’azote sont générés par des pressions de combustion et des températures élevées en raison de l’oxydation d’environ 20 % des azotes normalement présentes dans l’air environnant.

 Réglage de la pression de chargement

Sur les moteurs à turbochargeur ou équipés d’une autre forme de suralimentation, l’appareil de régulation règle généralement la pression de chargement. Un capteur de pression de l’air d’admission et un régulateur de pression (actionneur) sont généralement installés au niveau du moteur.

 Recirculation des gaz d’échappement

Afin de réduire la quantité d’oxydes d’azote dans les gaz d’échappement, une faible quantité de gaz d’échappement est redirigée vers le moteur et mélangée à l’air d’admission. Ceci permet de ralentir la combustion du mélange air/carburant et de réduire les températures et les pressions de combustion. La quantité d’azote (N2) convertie en oxydes d’azote (NOx) est ainsi moins importante.

Réglages de sécurité et de confort

L’appareil de régulation surveille également la plausibilité (vraisemblance) des mesures indiquées par les capteurs. Sur les systèmes de commandes électriques de conduite automobile (pas de câble d’accélération mais un potentiomètre situé sous la pédale d’accélération), il est évidemment très important qu’une panne n’entraîne pas l’emballement du moteur. C’est la raison pour laquelle ce système de gestion du moteur détecte également les signaux de freinage ou de couplage. La quantité d’injection est alors de nouveau réglée en fonction du nombre de tours du moteur.

Fonctionnement du système de gestion moteur

Le système de gestion moteur est composé d’un boîtier incluant un ou plusieurs circuits imprimés sur lesquels sont soudés de nombreux composants électroniques. Certains de ces composants sont des processeurs qui incluent un programme (logiciel) ou patron d’allumage. Il existe un programme pour toutes les fonctions régulées par le dispositif de régulation du moteur. Selon les paramètres susmentionnés (valeurs mesurées), le système électronique commande un actionneur (une unité de commande) grâce au programme. Ces programmes permettent généralement de réguler la quantité de carburant injecté, le nombre de tours à l’arrêt, la pression turbo et le moment d’allumage, par exemple. L’ensemble de ces réglages est défini au niveau de patrons d’allumage (en trois dimensions).

Économie de carburant

Après optimisation du logiciel, la consommation de carburant d’un moteur turbo diesel, par exemple, peut être réduite de 9 % pour un style de conduite similaire. On améliore le rendement du moteur en optimalisant le patron d’allumage et le réglage de la pression de chargement. Ces paramètres ont un effet positif sur la consommation de carburant, ce qui permet de rouler de manière plus économique.

Pourquoi gérer le moteur ?

Le système de gestion du moteur doit réguler en permanence le moment d’allumage, la quantité de carburant injecté et le moment d’injection. Sur certains véhicules automobiles, même la programmation de l’arbre à cames est régulée de manière électronique, grâce au système Vanos de BMW ou V-tec de Honda. Afin de permettre tout cela, les moteurs modernes incluent de nombreux capteurs et actionneurs. Ceux-ci mesurent la quantité d’air aspiré par le moteur. La température du liquide de refroidissement, la température extérieure, la position de la pédale d’accélération, la vitesse de conduite, le nombre de tours et la quantité d’oxygène restant dans les gaz d’échappement déterminent généralement l’accélération et les performances.

Quelles sont les conséquences sur la Fiabilité ?

La meilleure combustion du carburant entraîne :

  • Plus de couple : le moteur tourne moins vite et s’use moins
  • Moins de carbone : circuit d’injection propre sans entretien ni additifs, huile propre (espacement des vidanges). Elimination et prévention des dépôts de calamine.
  • Conduite souple et apaisée : sur un camion un gain de 1/2 à 1 vitesse est habituellement observé

L’intervention sur le circuit de refroidissement résout les problèmes d’encrassement et de corrosion, et évite la détérioration des chemises et des pompes par cavitation. 

Les Economies se font elles au détriment des Performances ?

L’Economie d’énergie est habituellement associée à une diminution des performances.

Tous les systèmes recommandés sur ce site augmentent les performances grâce à une meilleure combustion. Sur un véhicule cette augmentation est ressentie par le chauffeur : il a la choix entre des performances identiques en appuyant moins sur la pédale ou plus de couple et de puissance en appuyant comme avant.

Sur une chaudière cette hausse de performance se mesure. Elle est habituellement inutile puisqu’une chaudière est étudiée pour fournir le maximum de calories au corps de chauffe. Aussi nous travaillons avec le chauffagiste pour qu’il réduise le débit de carburant.

PowerFluides : Ajouter jusqu’à 15% de puissance et couple sans toucher à votre moteur ?

  1.  Pensez-vous pouvoir, en 25 minutes, booster couple et puissance de votre moteur de QUINZE POURCENTS SANS le modifier (et donc sans problème d’assurance, de code de la route ni de garantie constructeur…) ?
  2. Pouvez-vous BAISSER de 15% votre consommation de carburant sans rien faire : aucun produit à rajouter, aucun entretien…
  3. Etes vous capable de réduire de 20 à 80% vos émissions polluantes (et passer plus facilement les contrôles techniques…)

Si vous avez répondu non à ces questions PowerFluide vous répond OUI :  En préparant votre carburant et votre oxygène pour une meilleur combustion.  

PowerFluide cible vos fluides (carburant, air, eau) et non votre mécanique. Ces kits matériels se posent en quelques minutes autour des canalisations existante à l’aide de colliers plastique sans RIEN couper, modifier, régler, ajouter, enlever… Vous pouvez les démonter en 5 minutes, et les transférer sur un autre véhicule. Une fois que vous les avez vous les gardez à vie. Ils sont GRATUITS car vous récupérez rapidement votre investissement en gain de carburant.

Un moteur à combustion brûle seulement 60% (carburateur) à 70% (injecteur) de l’énergie contenue dans 1 litre de carburant. C’est à dire que sur 1 litre de carburant il utilise 70 cl et rejette 30 cl en fumées imbrûlées et pollutions diverses. La faute à l’électricité statique qui ferme la molécule de carburant et empêche l’air de tout brûler : 

A chaque fois que vous mettez 100€ dans votre réservoir vous jettez 30€ et vous faites une triple perte :

  • Vous avez gaspillé 30€
  • La planète à reçu l’équivalent en pollution
  • Vous n’avez pas profité du couple et de la puissance supplémentaire que vous aurait procurés ces 30€

Les matériels PowerFluides transforment votre triple perte en triple gain. Ils n’ont besoin d’aucun entretien et aucun consommable. Ils déchargent à vie l’électricité statique. Votre carburant brûle complètement. C’est autant de pollution évitée pour la planète.

Découvrez la SEULE solution autofinancée, LEGALE et ECOLOGIQUE pour augmenter PERFORMANCES et PLAISIR de conduite en faisant des ECONOMIES.  P.O.W.E.R veut dire :

  • · Polarisation du carburant par PowerFuel
  • · Oxygène activé par PowerOx
  • · Watts : plus de puissance et plus de couple (10 à 20%)
  • · Economie de carburant 10 à 20%
  • · Réduction de pollution de 20 à 80%

__404__

Mauvaise pioche : cette page est introuvable !

Vous avez demandé à visiter {%sh404SEF_404_URL%}, mais en dépit de tous nos efforst, nos ordinateurs n\ont pas réussi à la trouver. Que s’est-il passé ?

  • le lien sur lequel vous avez cliqué pour arriver ici comportait une erreur
  • ou bien nous avons effacé our changé le nom de cette page pour une raison ou une autre
  • or encore, quoique bien improbable, vous avez peut être fait une petite faute de frappe en tapant vous-même cette adresse ?

{sh404sefSimilarUrlsCommentStart}Tout n’est pas perdu : nous pensons que les pages suivantes de notre site peuvent peut-être vous interesser également :{sh404sefSimilarUrlsCommentEnd}

{sh404sefSimilarUrls}